Li, i est pas comme un aute "Bertrand Cocq"

Li, i est pas comme un aute

Sin père ... i n'n'a pas d'père, ou putôt i n'n'a pus,
I est parti y a longtemps, et ch'est si bien comme chà.
I a laiché tout in plan, in n'l'a jamais arvu,
Mais ch'tot pas un cadeau d'avoir un père comme chà.


Li, i arsonne pas à sin père, d'ailleurs qui qu'ch'est qui arsonne
Et ch'est pas étonnant, d'façons, ch'est pas de s'faute
Ch'gosse-là, bin ch'est forché qui n'arsonne à personne
Car in est mate d'y dire qu'i n'est pas comme un aute.


ln v'nant au monte, déjà, i a pas eu gramint d'chance
Tout d'suite i est queut malate, ch'étot pas core de s'faute
I a pu in récaper, ch'est un bien dins un sens,
Mais tout d'suite in a vu qui s'rot pas comme un aute.


S'mère a eu du mérite et pis gramint d'corache :
Passe que quand in est tout seu, ch'est dur ed'faire à s'mote,
Alle n'a fait des lessifes, aIle n'a fait des ménaches,
Ch'est pas toudis facile d'travailler pour les z'autes.


I a longtemps qu'pus personne n'a vu l'femme-là sourire,
A s't'heure alle est bien mate et bien à l'presse aussi,
Oh ! alle sait qu'toutes manières un jour i faut partir,
Qui ch'est qui s'occupera alors d'sin pitit ?


Passe que dins l'coeur de s'mère, i n'a jamais grandi,
I n'a jamais cangé, jamais rattrapé z'autes,
Même s'il dépasse d'eine tête, ch'est toudis sin pitit,
Il y arrife même d'oublier qu'i n'est pas comme un aute.


Car ch'est vrai qu'i a l'air drôle quand dins l'rue vous l'croisez,
A toudis dire bonjour quand vous êtes dins ch'gardin,
A rester d'z'heures d'long à s'farniète sans bouger,
Ou alors à parler tout seu avec sin tchien.


Ch'est vrai qu'ch'est pas normal d'raviser chés gins
'Drot dins les yux comme chà, quand in les connot pas,
Et pis d'les tutoyer et d'les printe par la main,
Pour parler d'des affaires qui nous argardent même pas,


A vouloir à tout prix faire la course d'sus ch 'trottoir
Avec chés hirondelles, in courant drot d'vant li,
A vénir d'vant ch 'l'auto quand vous rintrez au soir,
Pour vous dire qu'sin cat i vient d'faire des pitits.


Si ch'est vrai que ch'gosse-là i n'est pas comme un aute,
Quand j 'treufe que des coups, in vit eine drôle de vie,
y a dins m'tête souvint, eine drôle d'idée qui trotte,
Et je m'dis qu'temps en temps, ... j'voudros bien ête comme Li !

Bertrand Cocq



28/05/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 791 autres membres

Referencement
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion