Sainte Barbe 2010

Une bonne fête de Sainte Barbe

 

Le Magazine du Mineur de 1956

El' Sainte Barbe

El' Sainte Barbe, ch'est, ch'étot el'fête des mineurs.

Ch'est, ch'étot el' quatre décembre,in fin d'année.

Ch'est aussi el' fête des pompiers,des sapeurs.

Pour nous,gueules noires,ch'est un jour sacré.

Ichi,in fêtot comme nulle-part ailleurs.

Gamin, ej' min souvient,y avot messe in matinée.

L'Harmonie des mineurs, les drapeaux dins ch'choeur,

El' tournée des cabarets, el' banquet des médaillés.

La guerre, des Sainte Barbe ed' malheur,

Tarte, bistouille, rinchette, misère passée,

tout in pinsant qu'el' prochaine serot meilleure.

Peut-être comme cha, un' manière ed'résister.

Enfin,in étot libres dins la douleur.

Al fosse, à hue carbon, manches artroussées,

pour fêter Sainte Barbe, in s'mettot à plusieurs.

In étot pas riche,ch'étot tout partagé.

In archevot des cartes, attindant el'facteur.

Un pic,un' lampe à binzine, un chevalet,

cha nous faigeot plaisir, chés cartes in couleur,

un complimint des infants, maintes fos répété.

El' temps y est passé, in peut dire ach't'heure.

Bien souvint al'fosse, in arrêtot à briquet,

donnant un coup ed'collier sans ménager es'sueur.

Tous insonne, in buvot un verre, chétot toléré.

Dech' ch'temps là restent des imaches pleins ed'saveur.

Jules arménant dins es'brouette ech' tiot D'siré,

Henri, sin clairon, suivant dins el'bonne humeur.

Des histoires qu'in pourront raconter un' journée.

La vie avot quangée, nous fête pris ed'l'ampleur.

In allot au restaurant et danser tout el'soirée.

Pour es'z'imployés,y'avot réception ed'l'ingénieur.

Faut vivre avec sin temps, ch'étot pus chic, pus arlévé.

Muté comme gramint, in douceur, dins les pleurs,

laichant là pinrints, amis, un morciau ed'sin passé,

artrouvant chi nous Sainte, dins ses yeux un' lueur,

chel' lueur nous digeant, té vos, t'es pas oublié.

In l'a artrouvé al'carrure, au pied du beur.

Al étot là dins un' niche blanchie, éclairée.

Des fos un chef ed' coupe y mettot un' fleur.

Et là, tout el' long ed' l'année, al nous ravisot passer.

El' dernière gaillette armontée, avec honneurs,

in a fermé chés barrières, in les a inchaînés,

rasé chés terrils, laiché chés carreaux aux ferrailleurs,

à l'intrée, un' plaque INTERDIT  H.B.N.P.C.

Lampiste, em' lampe al va bien, triste y est min coeur.

Em' lampe ed' pis un momint, al est au ratelier.

Sainte Barbe al n'est pas morte, duchemint al meurt.

J'ai pas archu ed' carte ech' t'année, in m'a oublié.

Des fos, ajouqué à un pignon, quéques vieux Mineurs,

in buque, in boise, in déboise, in fait l'havée.

In s'rappelle ed' nous fête, momint ed' bonheur.

Non Sainte Barbe al' n'est pas morte, ej viens d'in parler.

 

Robert Biencourt, d'Oignies.



12/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 871 autres membres

Referencement
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion