Paul SEBILLEFichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

    Biographie de l'auteur.
Sébille Paul né le 18 Janvier 1925 à Bruilles lez Marchiennes dans le Nord. Jamais, il n'aurait imaginé écrire sa biographie. Sa vie simple comme il le dit humblement ne le préparait pas à cela. Il est né dans une famille pauvre, mais heureuse, où le souci était de nourrir les 6 enfants de la famille, plutôt que de parler arts ou poésie.  Ses sentiments profonds l'attiraient vers la beauté de la nature et un environnement simplement naturel. 
De l'école il retiendra surtout une reconnaissance qu'il garde encore aujourd'hui envers ceux qui l'ont guidé, instruit, fait entrer dans la vie. Selon la coutume de ce milieu, pas question d'études secondaires. 
Vint l'âge du choix; alors que ses souhaits le dirigeaient vers autre chose, à 14 ans, il  suit la route de ceux qui l'ont précédé. La mine: ce lieu mystérieux raconté par les anciens, une mine souterraine qu'il n'a jamais aimé sinon pour son aspect humain dans les relations qu'il y découvre. La guerre qui s'était déjà installée va changer sa vie: Enfin, pouvoir désobéir à la loi imposée par l'occupant. Devenir maitre de son destin, de lui même et découvrir l'Autre. A ce moment de fin d'adolescence, il rencontre Marguerite avec laquelle il vivra 71 années et aura 4 enfants. Elle est aujourd'hui décédée. L'hiver 1944/1945,   à  19 ans, marié avec un enfant, il laisse sa famille sous la protection de sa belle mère. Il suit les américains qui partent libérer le nord de l'Europe. Ce sera comme  engagé volontaire qu'il partira vers la poche de Dunkerque où résistaient encore 20000 soldats allemands. En Mars 1945 il est blessé et passe 2 mois et demi à l'hôpital. Blessé de guerre il sera renvoyé dans ses foyers. Il retourne à la mine mais ne descendra plus au fond. Auberchicourtois par son travail, il emménagera chez les "leus" en 1951. Une nouvelle vie commence pour lui au travail, de manoeuvre il passera "moulineur", parfois chef de carreau puis machiniste d'extraction. Viennent les année 60 avec la crise charbonnière, ce sera des mutations dans les autres sièges puis la retraite après 38 années et demi de service. Pendant tout ce temps et jusque très tard dans sa vie il sera engagé dans l'associatif social paroissial puis syndical. La poésie toujours présente dans son esprit devient une réalité en 1980 par sa participation à des concours. Il sera primé à de nombreuses reprises en patois du Nord dans un premier temps puis en Français au niveau régional mais aussi au niveau national. Il sera un des membres des "tiots pères" de Douai jusqu'en fin de l'année 1984. En 1984, la santé de son épouse l'amène à migrer vers le sud de la France au pied du Canigou. Malgré la distance il reste attaché à sa région natale. Chaque soir il regarde les informations régionales du Nord. En lisant ce recueil vous pourrez revivre des moments qui ont peut être émaillé votre jeunesse. Agé maintenant de 92 ans son esprit est resté vif, ses mots toujours aussi précis et "fouillés".  


Min gardin

Coquelicots d'ArtoisFichier hébergé par Archive-Host.com

Referencement
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion