Défournement d'un four


La Cokerie de Drocourt
  • La capacité de production journalière de la cokerie de Drocourt se situe à 5 000 tonnes de coke se décomposant en 2 000 t de coke de fonderie et en 3 000 t de coke métallurgique.

 Batterie de fours à coke

  • ImageLa cokerie comporte deux lignes de batteries de fours à coke pour un total de 407 fours.
  • La première ligne est constituée de 8 batteries dont quatre batteries de 29 fours chacune, spécialement construites en matériel silico-alumineux, pour la fabrication de coke de fonderie. Elles sont repérées 1, 2, 3, 4. Cette première ligne comprend également 4 batteries repérées 10,11,12, 13 de 24 fours chacune et qui peuvent être utilisées, soit pour la fabrication de coke de fonderie, soit pour la fabrication de coke métallurgique.
  • La seconde ligne de batteries comporte 8 batteries réparties comme suit :
  • -4 batteries de 25 fours repérées 31, 32,33, 34,
  • -3 batteries de 24 fours repérées 21, 22, 23,
  • -1   batterie de 23 fours repérée 24.
  • Ces 8 batteries sont construites en silice et réservées pour la fabrication du coke métallurgique, mais peuvent éventuellement être adaptées à la fabrication du coke de fonderie.

 

Pré paration de la pâte à coke

  • Les fines à coke sont stockées suivant leur qualité, dans 12 silos dont 8 de 650 tonnes chacun et 4 de 400 t chacun. La reprise des fines à la base des silos se fait soit par des extracteurs d'un type spécial dont le débit est réglable entre 28 et 250 t/h (silos de 650 t) soit par des dosomètres pondéraux (silos de 400 t) ce qui permet d'obtenir des mélanges précis. Les broyeurs de charbon sont du type à marteaux et leur débit unitaire est de 175 t/h ; ils sont commandés par des moteurs de 500 CV. Les charbons broyés peuvent être dirigés soit vers les fours à charbon des batteries (capacité de 800 à 1 600 t.), soit vers 8 silos de stockage de 650 t chacun.
  • Le débit maximum prévu pour l'installation de préparation mécanique des charbons est de 500 t/heure.

 Traitement de Gaz

  • Après extinction, les cokes produits par les différentes batteries sont dirigés au moyen de transporteurs à courroie vers un atelier central de criblage. Les cokes produits par une ligne de batteries restent séparés durant tout leur parcours de ceux provenant des autres lignes. Des cribles à résonance d'un débit moyen de 90 t/h permettent la classification en,0/10, 10/20, 20/40, 40/60 et 60/90.
  • Étant donné la conception des installations, tous les produits autres que les 0/10 sont obligatoirement recriblés avant d'être chargés en wagons.Un crible à 2 étages permet d'obtenir une granulométrie du gros coke de fonderie en inférieur à 100 ; 100-150 ; et supérieur à 150, un autre crible à 2 étages permet d'obtenir une granulométrie du coke métallurgique en inférieur à 60 ; 60-90 ; supérieur à 90.

 Récupérations des sous produits

  • Les installations de récupération des sous-produits sont du type classique. Elles sont largement dimensionnées de manière à assurer les meilleurs rendements de fabrication possibles. On trouve parmi les produits récupérés : le goudron, l'ammoniac sous forme de sulfate d'ammonium, le benzol, la naphtaline.

 Le Gaz

  • La cokerie de Drocourt est en quelque sorte le régulateur des émissions de gaz du bassin sur les réseaux de Gaz de France. Elle dispose d'une installation d'épuration capable de traiter 750 000 m3/] de gaz
  • épuré et dénaphtaliné par charbon actif. Le gaz brut émis sur les réseaux est dénaphtaliné par lavage à l'huile.
  • La salle d'émission de gaz est équipée do compresseurs à piston de 4 000, 7 000 et 20000 ms/h, capables de refouler sous une pression de 4 bars/cm2 et 6 bars/cm'.
























03/04/2007
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 874 autres membres

Referencement
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion