L'homme du vulcain



l'Homme de vulcain
    O toi l'homme de Vulcain
  Qui, du feu, des flammes, des fumées
  En a fait ton tableau quotidien
  Elles sont là: âcres,jaunâtres, bleutées

   Ton métier, tu le fais sans détour
   Qu'elles soient en volûtes ou en panaches
   Tu les respires sans relâche
   Et tu grattes, défournes, enfournes les fours.

   En toi, elles font un travail redoutable
   Tu ne le perçois pas, tu n'en as pas le temps.
   Grattez, défournez, enfournez, être rentable
   Lourd tribu à payer pour n'y avoir pris garde à temps.

   Toutefois, malgré cet épais brouillard
   Il va te falloir oeuvrer intelligemment
   Afin qu'il se dissipe rapidement
   Pour bien faire il n'est jamais trop tard

    A ceux dont la foi ferait défaut
    Nous leur demanderons de partir au plus tôt
   Tu es né des Forges de Vulcain avec la foi inébranlable.
   Réussir la mission, sera pour toi une joie incommensurable.

   Après chaque four fait
   O sera ton objectif fumées
   De ton travail bien fait, fier tu seras
   Et d'un environnement sain, tu profiteras.

                                            Achille Blondeau

Achille Blondeau,chef de fabrication au secteur four, nous avait fait découvrir son âme de poète avec "l'homme de Vulcain".
Ce poème dont quelques lignes ont illustrés le film sur la qualité du coke.

    
   

 


 



24/10/2007
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 879 autres membres

Referencement
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion