Les Jeuets d'Noël

 

LES JEUETS D’NOEL


Tous les ans, à Noêl, dins les supermarchés,
J’m’in va faire un p'tit tour au rayon des jeuets.
I faudrot vir, acliteur, tout chin qu’ in peut treuver,
Les progrès qui sont fait, depus inn' paire d’ année !..
Ch'est déjà l’temps passé, les jeuets électriques,
Pou ches p’tits chérubins, tout i est électronique.
Et comme tous ces jeuets, in peut les essayer,
Vous pinsez bin qu’ ches gosses is n’vont pos s’in priver.
Ch’est comme cha qu’j’ai pu vir marcher un appareil,
Un jeu grand comme m’main, inn’ véritape merveille.
In poche sur un bouton, cha s'alleiune, cha s’éteint.
In vot un char d’assaut qui s’avanche, et soudain,
lu tournant inn’ manette, i a là un p’tit bas-tchul
Qui invot inn ' fusée, et v’là I’char qui vole jus.
l n’d’arrife un deuxième qui subit el' même sort,
Et pus tros, et pus quate, et pus chinq, et acor',
Et ch’est inn’ hécatompe. Et j’arwette c’t’afant
Qui pourrot, d’après mi, avoir sept ou huit ans.
I lèfe ses ys sur mi... - Vous voulez essayer ?
- Faut appuyer ici, et là, i faut tourner.
Tins bin sûr que j’voulos, j'ai pris l’plache du maral,
Pinsant - J’vas l’épater, mi, c’pétit garchonnal.
Mais j'ai eu beau tourner, pochi su les boutons,
J’ai pos eu un seul char, j’avos putöt l’air c...
C' t’ afant i m’a véti, avec un air navré,
1 devot sur'mint s'dire - Les vieux, ch 'est dépassé.
Et j'ai continué min p’tit bonhomme de qu’min,
Et j’ai vu des autos, des avions, des trains,
Et j'ai vu des afants joquer leu bouque ouvert
Devant tout’ ches mervelles, devant tout’ ches leumières.
Dins I’allée du mitan, in feujot au moncheau
Autour d’inn’ bonne dijaine de pétits pianos.
Ches p’tits pianos là, cha va à l’électrique,
A m 'mote que cha s’appelle des orgues électroniques.
Cha ch’est m’n'affaire, que j’dis, ichi j’vas ête à m’n’aiche
Pass’que dins min jonne temps, j’ai fait tros mos d’solfèche.
J’m’ installe bin su l’ devant, et j'prinds l’air inspiré,
Et d' inn' main j' fais tcheurir mes dogts sur el’ clavier.
J’connos foc un morceau, ch’est« J’ai du bon tabac »
Mais m’ovla tout saisi, v'là qu’ j’ intinds « Ramona »
Ch'est extraordinaire, je n’sais pos m’in ravoir,
Ch’est pos qu’j'aros appris « Ramona » sans l’savoir ?...
Non, ch’étot inn’ jonne fille su l’piano à coté,
Em’ dit - Mon bon monsieur, l'votre i n’est pas branché.
Bah, les afants d'achteur , vous savez, is n’d' ont d'trop.
Is ont tout plein d'jeuets, is n'se n’ d’artourn ’tent pos.
Avant hier j'avos été à mon de m’ fille,
Min p’tit fils i jeuot, tins, ej’vous donne in mille,
Su l'moquette du salon i avot fait un p'tit train,
Avec quo, j’vous demante, non, vous n’le treuv’rez nin.
Mi qu'j 'y avos payï un p’tit train électrique,
Avec d'z-épinques de bos, et acor ... in plastique.


André GHYSELS



30/12/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres

Referencement
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer un blog | Espace de gestion